En vedetteMondeSocieté

Fuites de Huawei : le ministre de défense britannique limogé

Fuites de Huawei : le ministre de défense britannique limogé

Fuites de Huawei : le ministre de défense britannique limogé

La Première ministre britannique Theresa May a limogé le ministre de la Défense, Gavin Williamson, en raison de son implication dans la fuite d’informations confidentielles concernant la participation du géant chinois Huawei au réseau 5G en Grande Bretagne, a annoncé le Downing Street mercredi.

« La Première ministre a ce soir demandé à Gavin Williamson de quitter le gouvernement, après avoir perdu confiance dans sa capacité à assumer les fonctions de ministre de la Défense et de membre de son cabinet« , a précisé Downing Street dans un communiqué, notant que cette décision a été prise sur la base d’une enquête lancée à ce sujet.

M. Williamson sera remplacé par la ministre au Développement international, Penny Mordaunt, a ajouté la même source.

Gavin Williamson, 42 ans, avait été nommé en novembre 2017 au ministère de la Défense, succédant Michael Fallon, lui-même emporté par un scandale de harcèlement sexuel.

→ Lire aussi : L’Allemagne affirme son indépendance après l’avertissement américain sur Huawei

Le gouvernement britannique avait lancé vendredi une enquête pour identifier le responsable des fuites dans la presse concernant la décision du Royaume-Uni d’autoriser une participation limitée de Huawei à son réseau 5G.

La révélation de l’information par le quotidien « The Telegraph » et sa reprise ensuite par les médias, avait suscité l’indignation de la Première ministre, des hauts responsables du cabinet et des services de renseignement britanniques qui ont condamné la fuite d’informations jugées « confidentielles ».

Cette décision, qui intervient malgré les accusations d’espionnage contre l’équipementier chinois, a été prise lors d’une réunion du Conseil de sécurité nationale (National Security Council, NSC), composé de ministres et de hauts responsables de la sécurité au Royaume-Uni et présidé par la Première ministre. Les participants à cette réunion sont tenus à un devoir de confidentialité selon la loi intitulée « Official Secrets Act« .

Let’s go

https://maroc-diplomatique.net/fuites-de-huawei-le-ministre/

Articles Liés

Close
%d blogueurs aiment cette page :