Societé

Environnement : Qui sauvera le jardin du Charaf ?

Jamais la ville d’Agadir n’a atteint un tel niveau de malpropreté et d’atteinte à l’environnement. Et la situation ne fait qu’empirer.

L’exemple le plus parlant est sans conteste celui de ce qui était autrefois un paisible et  beau jardin public avec un terrain de sport en plein air et un  parc de jeux pour enfants près du quartier Charaf, donnant sur le boulevard Mohammed Cheikh Saâdi. Ce jardin est devenu, ces dernières années, un vrai dépotoir où l’on vient décharger, en toute tranquillité, toutes sortes de déchets de jardin et de gravats offrant ainsi aux promeneurs un spectacle des plus  désolants. Cette situation n’a que trop duré, aussi est-il temps que l’on y remédie.

La protection de l’environnement ne doit pas être un simple slogan de circonstance  mais une pratique quotidienne qui suppose la mobilisation de toutes les parties concernées : administration, commune, société civile et associations pour la protection de l’environnement. En effet, chacune de ces parties se  doit de  jouer pleinement son rôle à commencer par les services communaux compétents et les services de contrôle. 

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close