Monde

Le président Bongo a quitté le Maroc



Ali Bongo a quitté ce lundi le Maroc pour Libreville. Le président gabonais, qui a passé une longue période de convalescence à Rabat, devra participer mardi à la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement gabonais, indique RFI qui cite son entourage.

“Les médecins ont estimé que ce voyage ne présentait aucun danger pour sa santé”, affirme la même source.

Le 31 décembre dernier, le président Ali Bongo s’était adressé depuis Rabat au peuple gabonais pour son traditionnel discours à l’occasion du Nouvel an. Un discours qui a été diffusé sur toutes les télés nationales du pays, mais aussi sur les réseaux sociaux.

Lors de cette prise de parole, Ali Bongo avait donné des nouvelles sur son état de santé qui préoccupe le peuple gabonais. “Il est vrai que j’ai traversé une période difficile, comme cela arrive parfois dans la vie. Cette épreuve, je l’ai aujourd’hui surmontée. Comme vous pouvez le constater, je vais mieux”, avait-t-il affirmé.

Lundi 7 janvier, des militaires ont tenté un coup d’Etat au Gabon, justifiant leur initiative par les conséquences de l’état de santé du président sur la gestion du pays.

Rappelons que le 27 novembre dernier, Ali Bongo s’est rendu au Maroc pour effectuer un séjour médical, aux fins de rééducation et de convalescence dans un établissement hospitalier de Rabat, a indiqué le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI). Cette décision intervient conformément au souhait du président Bongo, en accord avec les Institutions constitutionnelles de la République gabonaise et conformément à l’avis des médecins traitants, précise le ministère dans un communiqué.

Le roi Mohammed VI lui a d’ailleurs rendu visite le 3 décembre à l’Hôpital militaire d’Instruction Mohammed V de Rabat. Au cours de cette visite, le Souverain s’est réjoui de l’état de santé du président gabonais qui évolue favorablement de jour en jour.

S.L.

Let’s go

Articles Liés

Close